Historique

« sort des sentiers battus de leur formation classique pour se consacrer, dans les années 1997, à l’investigation du répertoire des compositeurs actuels d’Amérique Latine vivant dans les quatre coins du Monde, au répertoire du compositeur argentin Astor Piazzolla, à la musique ethnique des Andes, aux propres compositions d’Octavio Tapia avec formation de cordes ( de 1999 ) ,en introduisant le charango et les percussions(depuis 2002 ) ; tout en gardant un répertoire classique qui leur tient à cœur le présentant lors de concerts comme référence pour montrer l’évolution de la musique depuis J.S. Bach à Astor Piazzolla en passant par la Cordillière des Andes.
Par ses diverses créations, arrangements, compositions et interprétations, SKERZOANDINO se situe à un carrefour culturel entre musique européenne et latino-américaine.

…La musique appelée esthétique, de concert ou sérieuse dépend du développement folklorique et du développement populaire. Ils sont indispensables pour cette musique, sinon elle flotte dans une irréalité culturelle, elle n’aura jamais un sens véritable, sera triviale, faite dans l’air, sans la base qui lui correspond.  »
Gustavo Becerra, musicologue chilien

…Inspirés par la conscience de leur originalité, somme de cultures et d’époques regroupant l’humanité qui, aujourd’hui encore, cohabite sur nos territoires, les arts latino-américains futurs dépendront essentiellement de la dimension acquise par leurs racines, non pas ancrées dans des commémorations funéraires, mais reconnues comme un héritage original et vivant.
Julio Estrada, compositeur mexicain, à propos de son article  » Amérique latine : ses cultures musicales et ses perspectives « 

 

Ces définitions nous ont amenés à créer et composer des musiques inspirées sur la troisème région chilienne « Atacama » le nouveau nord chilien au sud de la fin du monde, « Suite Atacama » avec des oeuvres qui nous rappellent les musiciens des hauts – plateaux de la Cordillère des Andes, les danses en hommage à la Vierge de la Candelaria, la vie des mineurs du cuivre, les artisans , les contrastes entre Santiago et Atacama , d’abord la flore et tout de suite les montagnes , les dunes et la terre aride, la brume appelée Camanchaca qui dépose une rosée le matin et donne naissance à quelques arbustes dans le désert d’Atacama.

 


Cela nous a aussi aidé à choisir les oeuvres et compositeurs latino-américains qui se sont inspirés soit de la mélodie populaire ou du rythme folklorique, notamment pour créer des pièces avec de grandes formes en accord avec les éléments de la musique tels que le contrepoint, l’harmonie, les règles de la composition ainsi que le système dodécaphonique de Schoenberg, Berg, Webern , afin de se consacrer d’avantage à une musique absolue dans la tradition de compositeurs comme Bartòk et Stravinsky.

 

Le programme intitulé Autour de la Misa Criolla et Misa à la Virgen de la Candeleria est une musique liturgique avec des racines traditionnelles tirées de la Cordillière des Andes, très rythmée, vivante, aux couleurs des compositeurs argentin Ariel Ramirez et chilien Octavio Tapia alternant en plus du chant , la flûte traversière, le piano, le charango (petite guitare à cordes doubles, comme une mandoline)et de petites percussions .
Est aussi un retour aux sources de compositeurs qui ont laissé une trace avec leurs œuvres consacrées aux peuples vivants aux alentours de la Cordillière des Andes(Chili, Equateur, Nord de l’Argentine) ; c’est aussi l’expérience vécue par Octavio Tapia et Claudia Hüging en 2003 pendant deux séjours au Chili (suite à l’invitation du ministère de l’éducation du Chili pour donner des cours de perfectionnement et Master-Class), de partager la musique populaire avec les musiciens de l’Altiplano , avec comme aboutissement plusieurs compositions qui racontent l’histoire et la vie du peuple d’Atacama.

Les commentaires sont clos.